CQuelques secondes quotidiennes de mon chemin de Compostelle

Pour cette semaine 9 et quelques, retrouvez-moi sur la Via Podiensis en passant par Montréal-du-Gers, Eauze, Nogaro, Barcelonne-du-Gers, Miramont-Sensacq, Arzacq-Arraziguet, Pomps, Arthez-de-Béarn et Maslacq.

Mon chemin s’interrompt plus tôt que prévu, peu avant la frontière espagnole, en raison de la situation sanitaire. La Navarre s’étant confinée, il n’est plus possible de poursuivre sur le Camino.

Mais j’espère bien reprendre et aller jusqu’à Santiago en des temps meilleurs ! 


Catégories : Marche

1 commentaire

Bernhard-Ménier Jacqueline · 27 octobre 2020 à 22:40

Chère Béatrice
Quel dommage, cette interruption à cause du confinement en Navarre!
Mais il faut se soumettre à la dure réalité en espérant que la solidarité de tous finira par avoir raison de la pandémie.
Je suis avec toi par la pensée , chère Béatrice, et t’embrasse bien fort
Jacqueline (Ultreïa)

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code